Ostéopathe, dentiste et posturologie ...

Le travail conjoint de l'ostéopathe et du dentiste est nécessaire pour mener à bien un traitement dentaire ou orthodontique, car ils travaillent de concert.

La posture dépend (en partie) de la bonne occlusion dentaire. Les ostéopathes peuvent facilement vous montrer qu'en intercalant un morceau de papier entre les deux mâchoires modifie complètement l'ensemble du tonus musculaire.
 
Il est donc fondamental d'assurer une surveillance régulière chez son ostéopathe en cas de travaux dentaires pour s'assurer que les traitements ne soient pas nuisibles.
Inversement, les ostéopathes doivent dans certains cas faire appel aux dentistes pour procéder à des travaux qui peuvent nuire au rétablissement complet d'un patient.
Par exemple, en cas de problèmes dentaires, décongestionner durablement le muscle psoas se révélera très compliqué.

De manière plus générale, tant que l'occlusion dentaire ne sera pas correcte, les traitements ostéopathiques ne tiendront pas dans le temps.

 

Les muscles, les ligaments, les articulations seront en adaptation constante ce qui les obligera à se contracter et à se tendre de façon à compenser le déséquilibre postural.

Pour contrecarer cela le travail commun d'un ostéopathe et d'un dentiste est de mise, à l'aide d'une gouttière nous pourrons obtenir un ajustement de l'oclusion et de par ce fait de meilleurs résultats en ostéopathie avec des traitements plus durables et de meilleure qualité.

 

En fin de compte le patient passera entre les mains de plusieurs praticiens pour son bien être présent mais aussi et surtout futur car cela réduira considérablement l'installation de maladies et/ou de problèmes posturaux souvent pris en charge trop tard et imposant des interventions chirurgicales.